Menu

Actualités

L’autisme pour tous ?

3e journée du CERA

Par Jerôme Lecaux
image_pdfimage_print

Argument

Il y a quelque chose d’autistique chez cha­cun d’entre nous. Jacques-Alain Miller sou­tient d’ailleurs que l’autisme est le sta­tut natif du par­lêtre, ce qu’il déduit du der­nier Lacan et des tra­vaux de Rosine et Robert Lefort. 

Tous autistes ?  

On répète tou­jours la même chose ; on ne dit qu’une seule et même chose ; un écri­vain écrit tou­jours le même livre… Comment sort-on de cette boucle, de cette inlas­sable répé­ti­tion ? La tech­no­lo­gie moderne appa­reille la satis­fac­tion des corps : les écrans en par­ti­cu­lier captent les sujets comme des lathouses, dans une bulle qui les isole. Vivrions-nous dans un monde tou­jours plus autis­tique, un monde d’esseulés ? 

Multiplication des diagnostics 

Parallèlement, les diag­nos­tics d’autisme sont de plus en plus nom­breux, alors que ce ne sont appa­rem­ment pas les cas qui aug­mentent, mais la modi­fi­ca­tion des cri­tères diag­nos­tiques qui, sous la nou­velle appel­la­tion de “spectre autis­tique”, aug­mentent le nombre de patients inclus dans cette caté­go­rie. On revi­site l’histoire et, de Socrate à Spinoza puis à Einstein, on retrouve des autistes partout ! 

Dans Le Monde du 6 février 2024, une tri­bune pro­pose la sup­pres­sion du mot de schi­zo­phré­nie, lequel serait stig­ma­ti­sant pour les patients et scien­ti­fi­que­ment peu fon­dé. Sous l’égide du DSM‑5, dont les accoin­tances avec l’industrie phar­ma­ceu­tique sont lar­ge­ment docu­men­tées, s’opère depuis ces deux der­nières décen­nies un remo­de­lage diag­nos­tique en san­té men­tale, dont les moti­va­tions sont essen­tiel­le­ment éco­no­miques. Ce qui était aupa­ra­vant consi­dé­ré comme un trouble du cours de la pen­sée est main­te­nant ran­gé par­mi les défi­cits de l’attention, appe­lant la pres­crip­tion d’amphétamines.

Mais que deviennent les sujets dits autistes ? Ils conti­nuent à faire énigmes et des dif­fi­cul­tés à leur entou­rage ain­si qu’à ceux qui veulent les soi­gner. Nous dis­po­sons à pré­sent de nom­breux témoi­gnages, expé­riences et bio­gra­phies qui nous per­mettent de mieux com­prendre la façon, à chaque fois sin­gu­lière, dont ils se défendent et construisent leur rap­port aux autres et au monde.  

Spécificité de l’a­bord psychanalytique 

Contrairement aux méthodes édu­ca­tives et com­por­te­men­tales qui reposent sur le condi­tion­ne­ment, la psy­cha­na­lyse déve­loppe une approche à chaque fois dif­fé­rente, syn­tone à la sin­gu­la­ri­té du cas et digne. Nous nous ensei­gnons des symp­tômes et des com­por­te­ments de ces sujets afin d’apprendre com­ment les accom­pa­gner, les sou­te­nir dans leurs efforts d’élaboration. Les parents et les proches ont éga­le­ment beau­coup à nous apprendre. Il s’agit d’un savoir consti­tué par l’expérience et trop sou­vent sous-estimé. 

Cette néces­saire réflexion concerne évi­dem­ment les cli­ni­ciens de l’autisme, mais aus­si au-delà, le vaste ensemble des pra­ti­ciens de la psy­cha­na­lyse, les ana­ly­sants, les éru­dits, les étu­diants et tous ceux qu’interroge ce sta­tut natif du sujet dans son rap­port au lan­gage, au corps et au monde. 

Alors, l’autisme est-il pour tous ? Pour le savoir, nous vous invi­tons à la 3e Journée du CERA qui se tien­dra le same­di 23 mars 2024, de 10h à 17h30, en pré­sence uni­que­ment, au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux. 

Jerôme Lecaux,  Directeur du CERA

Inscription et règle­ment en ligne

Derniers articles

Les ateliers

Inscrivez-vous pour recevoir le Zapresse (les informations) et le Zappeur (la newsletter)

Le bulletin d’information qui vous renseigne sur les événements de l’Institut Psychanalytique de l’Enfant et des réseaux « Enfance » du Champ freudien, en France et en Belgique et Suisse francophone

La newsletter

Votre adresse email est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters et informations concernant les activités de l’Institut Psychanalytique de l’Enfant et du Champ freudien.